intimidation

intimidation

intimidation [ ɛ̃timidasjɔ̃ ] n. f.
• 1552; de intimider
Action d'intimider (1o) volontairement; son résultat. menace, pression. User de l'intimidation. Manœuvres d'intimidation. bluff, chantage. Ils sont « d'avis que l'autorité repose sur l'intimidation » (Duhamel).

intimidation nom féminin Action d'intimider quelqu'un par la force, la violence, la ruse : Manœuvre d'intimidation.intimidation (synonymes) nom féminin Action d' intimider quelqu'un par la force, la violence, la...
Synonymes :
- gêne

intimidation
n. f. Action d'intimider par des menaces; son résultat.

⇒INTIMIDATION, subst. fém.
A. — Action d'intimider, de faire peur à quelqu'un; résultat de cette action.
1. [En parlant d'une manifestation agressive ou d'une action coercitive] Intimidation guerrière, militaire; contraindre qqn à faire qqc. par intimidation; mesures d'intimidation. Il a aussi gardé, en survivance des temps héroïques, une tendance au coup de poing et à l'intimidation, qui vous amusera (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 182). Après ces essais d'intimidation, dont la brutalité et la durée variaient selon la fureur zélatrice des gardiens, on finissait par les renvoyer au stalag (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 262). L'essai d'intimidation peut aller très loin (menace proférée par les vignerons languedociens, lors de la crise d'août 1955, de scier les poteaux télégraphiques) (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 157) :
1. Des lois d'intimidation sont venues supprimer les libertés, (...) on a usé de l'arbitraire; on a égorgé dans la rue Transnonain, mitraillé à Lyon, intenté de nombreux procès de presse; on a arrêté des citoyens; on les a retenus des mois et des années en prison par mesures préventives...
CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 516.
2. [En parlant d'une action qui se veut persuasive, abusive ou non, qui consiste à se prévaloir de ses qualités ou de ses forces, réelles ou non] Politique, puissance d'intimidation; céder à l'intimidation; jouer le grand jeu de l'intimidation. Une monumentale partie de poker, où chacun cherche à gagner par intimidation (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 359). À l'intimidation, il répond par l'intimidation. Aussi peut-il bluffer et exagérer (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 144) :
2. ... la paix des uns et des autres ne reposera guère que sur la terreur qu'auront su s'inspirer réciproquement les colosses. Société d'épouvantement mutuel, compagnie d'intimidation alternante, cannibalisme organisé!
MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 205.
B. — Action de troubler quelqu'un, de lui faire perdre ses moyens, son naturel. Il faudra parler aujourd'hui, parler à ces messieurs qu'on ne connaît pas, parler devant trente paires de petites oreilles malveillantes. Seule Anaïs fait bonne contenance; elle ignore l'intimidation (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 217).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1552 (RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, p. 9, 151). Dér. de intimider; suff. -(a)tion.

intimidation [ɛ̃timidɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1552, Rabelais; de intimider.
1 Action d'intimider (1.) volontairement qqn; résultat de cette action. || Geste, parole d'intimidation. Menace. || Ce magistrat usa de l'intimidation pour faire parler le prévenu (Académie). || Mesures, manœuvres d'intimidation politique. || Gagner une partie diplomatique par l'intimidation. Bluff, chantage (→ Gré, cit. 15).
1 Des lois d'intimidation sont venues supprimer les libertés, ainsi que je l'avais annoncé (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 260.
2 (Ils) sont d'avis que l'autorité repose sur l'intimidation.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, IV, VI.
Rare. || Une, des intimidations.
2 Action de faire perdre contenance à qqn, de faire perdre ses moyens.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intimidation — (also called cowing) is intentional behavior which would cause a person of ordinary sensibilities fear of injury or harm. It s not necessary to prove that the behavior was so violent as to cause terror or that the victim was actually… …   Wikipedia

  • Intimidation — In*tim i*da tion, n. [Cf. F. intimidation.] The act of making timid or fearful or of deterring by threats; the state of being intimidated; as, the voters were kept from the polls by intimidation. [1913 Webster] The king carried his measures in… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intimidation — index admonition, coercion, deterrence, deterrent, fear, fright, menace, pressure, threat …   Law dictionary

  • intimidation — 1650s, noun of action from INTIMIDATE (Cf. intimidate); perhaps modeled on Fr. intimidation …   Etymology dictionary

  • intimidation — noun ADJECTIVE ▪ physical, psychological, verbal ▪ voter ▪ There were signs of voting fraud and voter intimidation. VERB + INTIMIDATION ▪ …   Collocations dictionary

  • Intimidation — L animal, comme chez l humain, peut prendre une posture menaçante ou intimidante. L intimidation est un comportement intentionnel causant psychologiquement la peur d être blessé à un individu. Il n est pas nécessairement prouvé que le… …   Wikipédia en Français

  • INTIMIDATION — n. f. Action d’intimider. Mesures, moyens d’intimidation. Politique d’intimidation. Ce magistrat usa de l’intimidation pour faire parler le prévenu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • intimidation — (in ti mi da sion ; en vers, de six syllabes) s. f. Action d intimider ; effet de cette action.    Système d intimidation, politique qui emploie des moyens de rigueur. HISTORIQUE    XVIe s. •   Hors toute intimidation, RABEL. Epistre dedic..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • intimidation — noun The act of making timid or fearful or of deterring by threats; the state of being intimidated; as, the voters were kept from the polls by intimidation. See Also: intimidate, intimidating, intimidatingly …   Wiktionary

  • intimidation — Unlawful coercion; extortion; duress; putting in fear. To take, or attempt to take, by intimidation means willfully to take, or attempt to take, by putting in fear of bodily harm. Such fear must arise from the willful conduct of the accused,… …   Black's law dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”